Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

3 articles avec les photos d'alain

Les gorges de Galamus ...

Publié le par Francoise

Une belle balade à faire si vous êtes dans le coin .

Du net 

Situé en pays cathare, à quelques kilomètres à l’ouest des châteaux de Peyrepertuse et de Quéribus, à la frontière des communes de Saint-Paul de Fenouillet (66) et de Cubières sur Cinoble (11), le site spectaculaire des Gorges de Galamus, offre une visite remarquable à plusieurs égards. Entre patrimoine naturel et culturel, découvrez le refuge naturel des ermites qui se sont succédés jusque dans les années 1930.

Le site se caractérise par sa diversité paysagère, avec du caractère. Très contrasté, l’air montagnard prime avec ses vallons au nord (côté Aude) et la douce brise méditerranéenne (côté Pyrénées Orientales) caresse le sud avec ses garrigues et ses vignes.

Plusieurs espèces floristiques et faunistiques protégées gravitent autour de ce site comme l’Aigle Royal ou le Hibou Grand Duc….

Le Canyon
Prenant sa source à Camps sur Agly, les eaux de l’Agly, rivière des Aigles, ont creusé cet impressionnant canyon sur une hauteur de plusieurs centaines de mètres (environ 500 mètres).

 

 

Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...

La Route
Un témoignage des prouesses et des ambitions humaines, elle a été construite à la fin du XIXème siècle, taillée dans la roche à la barre de mine (dont on peut encore remarquer les coups dans la roche) par une poignée d’ouvriers suspendus à des cordes. Au-delà des raisons économiques  invoquées pour une telle entreprise – faciliter les échanges de marchandises sur les foires de St Paul de Fenouillet (légumes, bois et céréales, contre vins et huiles) seuls débouchés de nombreux villages des Corbières – il s’agissait également de répondre à un défi que ces Gorges, comme un bout du monde, lançaient à l’homme. La route fut terminée en 1892 par le tunnel à l’entrée des Gorges côté St Paul de Fenouillet. L’exploit technique fut immortalisé par le poète Saint-Paulais Léonce Rives, dont un quatrain en occitan est gravé au-dessus du tunnel.

Il s’agit de la D10 côté Aude et D7 côté Pyrénées Orientales.

 

 

Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...

Ermitage Saint Antoine

C’est vers le XIVème siècle que des ermites sont venus s’isoler dans les grottes naturelles des Gorges. Ils placèrent le site sous la protection de St Antoine. L’ermitage, construit dans une cavité naturelle de la falaise surplombe le canyon des Gorges et offre un spectacle à « couper le souffle ».

Les bâtiments semblent être présents dès 1395. Le XIXème siècle fut celui de l’affirmation de la vocation religieuse de l’Ermitage. Plusieurs ermites s’y succédèrent entretenant le lieu, construisant des bâtiments, instituant la cloche aux vœux, recevant les processions de Pâques et de la Pentecôte. Les ermites se seraient succédés à Galamus jusque vers 1930, donnant une dimension spirituelle au site (Rivière 1986).

Aujourd’hui venez visiter l’ermitage, retracez l’histoire de ce lieu historique.

Suivez le petit sentier qui traverse des petites placettes reliées entre elles par des escaliers. Vous découvrirez la grotte chapelle, premier refuge des ermites dès le Moyen-âge, aménagée en église en 1910 par le Curé de St Paul.

Sur la place de l’ermitage trône un magnifique platane… Dans une des grottes une vasque naturelle recueille quelques des eaux de ruissellement et quelques pièces, témoins de vœux réalisés ou non. Vœux qui seraient exhaussés par la cloche de l’ermitage, surtout ceux concernant les mariages… Dans un petit renforcement, la tombe de Pierre VERDIER, creusé par lui-même, qui souhaitait rester éternellement en ce lieu… De magnifiques témoignages d’un mélange de sacré et de profane…

A la fin de votre visite, rejoignez le belvédère par un petit chemin pierreux, qui fut longtemps le seul moyen d’accès à l’ermitage.

Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...
Les gorges de Galamus ...

Bon début de semaine ...

Partager cet article

Repost 0

La grotte de l'Aguzou ...

Publié le par Francoise

Du net 

La grotte de l'Aguzou n'est pas une caverne aménagée comme on l'entend habituellement, car elle est trop sensible et fragile. De ce fait, les visites se font par petits groupes durant une journée entière. La grotte est ainsi préservée et tout le monde peut admirer la profusion, la variété et la beauté des concrétions des plus classiques aux plus subtiles. Quelques passages sportifs sont équipés (échelles fixes, cordes, plus pour la sécurité que pour le confort).

Déroulement de la visite

Le rendez-vous est fixé le matin à 9 heures, au point de départ indiqué en bordure de la route départementale 118, (sauf juillet et août où le rendez-vous a lieu à Usson). Là, nous vous équipons : combinaison, casque, éclairage électrique. La visite s'effectue avec un accompagnateur par groupe de 8 à 12 personnes.

La première partie jusqu'à midi est classique : grandes salles, grosses stalagmites, draperies de 20 mètres de haut pendent au-dessus de nos têtes. Un peu de sport, de gymnastique, et un brin d'émotion...

La pause casse-croûte a lieu, sous terre, vers midi à la "Salle à Manger". Le repas est pris en commun aux chandelles sur des sièges et tables, à l'intérieur d'une enceinte chauffée (la température peut monter jusqu'à 13° alors qu'elle est de 8,5° dans la grotte) ; nous vous offrons le café ou le thé.

L'après-midi, moins de difficultés, c'est le plaisir des yeux et des photographes dans la "Galerie des fleurs". Une promenade entre deux rubans autour d'une succession de jardins de 3 à 4 mètres contenant des cristaux géométriques à facettes planes et dont les angles au sommet ont la même valeur pour tous les cristaux uniformément colorés du même gour.

Des fleurs au sol, des aragonites au plafond, longues fibres blanches en oursins, houpettes, éventails et sur les parois tout ce que vous connaissez déjà : stalactites, stalagmites, draperies, excentriques. Il y a également de nombreux cierges prismatiques et des triangles creux de calcite d'une extrème rareté.

Vous verrez peut-être la "Salle des Mille et une Nuits", la "Galerie des Cierges", la "Salle de la Couronne de la Reine" et bien d'autres salles encore...

Retour vers 17 heures : nous aurons passé environ sept heures sous terre avec l'impression d'en avoir passé trois. Nous serons presque obligés de vous pousser pour vous faire sortir !

 

La grotte de l'Aguzou ...
La grotte de l'Aguzou ...
La grotte de l'Aguzou ...
La grotte de l'Aguzou ...
La grotte de l'Aguzou ...

Une journée sous terre qui a bien plus à mes trois protagonistes ...

Melanie mon fils et mon frère à qui nous devons ces photos .

Voila le voyage sous terre se termine .Je vous souhaite une agréable journée !

Partager cet article

Repost 0

De l'eau ...

Publié le par Francoise

Pour Anne ...

 Mon frère Alain est passé nous voir.

Comme toujours  il n'a pas résisté à prendre en photos son thème favori l'eau .

Je partage avec vous et avec son autorisation bien sur ...

La photo s'agrandie en un clic dessus .

De l'eau ...
De l'eau ...
De l'eau ...
De l'eau ...

Il ne me reste qu'a vous souhaitez une bonne journée ...

De l'eau ...

Partager cet article

Repost 0